Les Jeux du Canada annoncent un partenariat à long terme avec KIMIK iT

Le Conseil des Jeux du Canada (CJC) et KIMIK iT ont annoncé aujourd’hui la conclusion d’un partenariat de huit ans menant aux Jeux d’hiver du Canada de 2019.

« Le Conseil des Jeux du Canada est heureux de s’associer à KIMIK iT, fournisseur de Jeux antérieurs, dans le cadre d’un partenariat national à long terme, a indiqué Tom Quinn, président du Conseil des Jeux du Canada. Grâce à KIMIK iT, les sociétés hôtesses des Jeux du Canada pourront gérer la logistique des Jeux avec l’expertise de KIMIK iT. »

KIMIK iT, de renommée internationale pour son savoir-faire en matière de logistique de compétitions multisports d’envergure, deviendra un partenaire national des Jeux et offrira aux sociétés hôtesses une gamme complète de services TI par le biais de son logiciel GEMS.pro. La valeur des produits et services fournis aux Jeux du Canada d’ici la fin des Jeux d’hiver du Canada de 2019 atteindra plus de 800 000 $.

« Nous sommes ravis et privilégiés de nous associer au Conseil des Jeux du Canada alors que nous nous efforçons ensemble de façonner le paysage du sport canadien au moyen de technologies éprouvées », fait remarquer le p.-d.g. de KIMIK iT, Ian Wennerfeldt.

KIMIK iT, qui a procuré des services informatiques aux grands jeux internationaux, notamment les Jeux du Canada de 2007, 2009 et de 2011, les Jeux d’hiver de l’Arctique de 2002, 2004, 2006, 2008 et de 2010, ainsi que les Blå Sommer Games de 2004, travaillera avec le CJC à la mise sur pied d’un système de gestion des Jeux en vue d’un contrôle efficace des données : participants, officiels, bénévoles, invités, accréditation, hébergement, services médicaux, horaires et résultats. Les Jeux d’été du Canada de 2013 à Sherbrooke accueilleront 4 200 athlètes qui se disputeront les honneurs dans 20 disciplines sur 20 sites différents.

L’annonce arrive au moment où le Conseil des Jeux du Canada et les Sociétés hôtesses des Jeux d’été du Canada de 2013 à Sherbrooke et les Jeux d’hiver du Canada de 2015 à Prince George reçoivent l’appui de partenaires de Jeux individuels tout en s’affairant à nouer des partenariats à plus long terme.

Merci à Halifax et à la Nouvelle-Écosse!

Le Québec effectue tout un retour contre la Saskatchewan, aux Jeux du Canada, pour reconquérir le bronze

Saskatchewan 3 – Québec 4

Dartmouth (N.-É.) – Il a fallu une remontée inspirée et une période de prolongation pour que le Québec puisse mettre la main sur sa deuxième médaille de bronze consécutive en hockey féminin aux Jeux d’hiver du Canada, grâce à une victoire de 4-3 sur la Saskatchewan au Sportsplex, samedi après-midi.

Le Québec avait remporté le bronze aux Jeux d’hiver du Canada de 2007, à Whitehorse (Yn). Il a maintenant remporté le bronze à quatre reprises à l’événement, qui a lieu tous les quatre ans. Le Québec a mérité l’argent en 1999 et en 2003, lors des Jeux tenus à Corner Brook (T.-N.-L.) et Bathurst (N.-B.).

Bien que vainqueur du match, le Québec ne l’a pas eu facile. La Saskatchewan n’a jamais baissé les bras et a livré toute une bataille sur la patinoire, dans l’espoir de décrocher pour la province une médaille en hockey féminin aux Jeux pour la première fois depuis sa médaille d’argent en 1995, à Grande Prairie (Alb.). La Saskatchewan a connu un début surprenant, mais apprécié de la foule, alors que Kennedy Ottenbreit-Daunheimer (Grayson, Sask.) a ouvert le pointage pour son équipe à mi-chemin en première période. Lauran Zary (Saskatoon, Sask.) enfila un autre but dans la dernière minute de la période et Emily Clark (Saskatoon, Sask.) porta le compte à 3-0 à 8 :51 en deuxième pour donner à la Saskatchewan une avance qui devait normalement lui permettre de s’approprier le bronze.

Mais si la Saskatchewan a fait la pluie et le beau temps en première moitié de la rencontre, la deuxième a été l’affaire du Québec, à commencer par un but de toute beauté de la part de Gabrielle Davidson (Pointe-Claire, Qué.) à 11 :34 du deuxième vingt. En visant le haut du filet, elle vit la rondelle frapper le poteau avant de traverser la ligne de but de la Saskatchewan. Vickie Lemire (Hudson, Qué.) ajouta un magnifique but à 6:40 en troisième, et Laurence Porlier (Maria, Qué.) força la tenue d’une prolongation à 9 :48 en troisième.

La Saskatchewan attaqua la quatrième période avec le même courage et le même cran, mais Gabrielle Davidson scella l’issue du match avec son but à 2 :20 de la période, pour assurer la médaille de bronze au Québec. Larmes de déception pour ces jeunes filles déterminées des Prairies et larmes de joie pour l’équipe du Québec, dont la marque de commerce est de revenir de l’arrière.

L’Ontarien Yen-Chun Lu champion de simple en tennis de table

Yen-Chun Lu et Zexuan Wang ont déjà raflé les deux médailles d’or en jeu dans la compétition de tennis de table des Jeux du Canada, remportant ensemble le double masculin et l’épreuve par équipe. Maintenant, les deux premières têtes de série s’affrontent en finale de simple masculin.

Zexuan prend les devants dans la première manche 3-1, puis 6-2. Incapable de combler l’écart, Yen-Chun s’incline 11-4. En deuxième, Yen-Chun reprend le contrôle, portant la marque à 4-1, puis 8-2. L’avance s’avère trop importante pour Zexuan, qui concède la manche 11-6. Le match est maintenant à égalité une manche partout et l’intensité monte d’un cran. La médaille d’or, rappelons-le, est en jeu.

Yen-Chun entame la troisième manche en inscrivant trois points d’affilée. Zexuan comble l’écart et prend les devants 9-6. Yen-Chun gagne les deux prochains points pour faire 9-8. Zexuan sent la pression monter et prend un temps mort. La stratégie s’avère payante puisque Zexuan remporte la manche 11-9 pour prendre l’avance 2-1 dans le match.

Zexuan prend une avance 6-1 dans la quatrième manche et semble se diriger tout droit vers la médaille d’or. Mais Yen-Chun, qui extériorise le plus son intensité parmi les deux joueurs, gagne sept des huit prochains points pour prendre l’avance 8-7. Zexuan égalise alors la marque à 8, mais Yen-Chun remporte les trois points suivants pour remporter la quatrième manche 11-8. Le match est maintenant à égalité 2-2 et sera décidé dans la cinquième et dernière manche. Rendue à cette étape du match, la foule a bien remarqué que les deux athlètes jouent à forces égales.

Dans la dernière manche, Yen-Chun bâtit une avance de 8-4. Zexuan fait ensuite deux services que Yen-Chun n’arrive pas à retourner. Zexuan gagne le point suivant lorsque Yen-Chun est incapable de s’ajuster après que la balle touche au filet. Le pointage est maintenant 8-7 pour Yen-Chun. Cinq points plus tard, le match se termine par la marque de 11-8. Yen-Chun, première tête de série, est sacré champion de simple en tennis de table aux Jeux du Canada de 2011.

Au bout du compte, la foule nombreuse en aura eu pour son argent et Yen-Chun Lu obtient sa troisième médaille d’or de ces Jeux.

Les coéquipiers de la Colombie-Britannique Adrian Lee et Jeremy Lau se sont disputé la médaille de bronze. À l’instar du match pour la médaille d’or, le match s’est décidé en cinq manches. Adrian remporte les deux premières manches 11-7 et 11-9, puis Jeremy réussit à remonter la pente en gagnant les deux suivantes 14-12 et 11-8. Adrian Lee remporte finalement la cinquième manche 11-5 pour prendre la médaille de bronze.

L’Alberta l’emporte 3-2 sur les championnes en titre, l’Ontario, pour ravir l’or

Ontario 2 – Alberta 3

Dartmouth (N.-É.) – Tout un match ! Et quelle merveilleuse façon de terminer une semaine de hockey féminin aux Jeux d’hiver du Canada de 2011 à Halifax (N.-É.)!

Depuis sa première médaille d’or remportée au hockey féminin aux Jeux, tenus à Charlottetown (Î.-P.-É.) en 1991, l’Alberta s’est de nouveau hissée au sommet de la discipline lors du match pour la médaille d’or disputé samedi soir au Sportsplex, en défaisant l’équipe quatre fois championne de l’Ontario 3-2 dans une rencontre disputée à vive allure.

Bien qu’aucune équipe n’ait réussi à trouver le fond du filet en première période, le deuxième vingt a vu l’Alberta se donner rapidement une avance confortable grâce à deux buts en supériorité numérique en moins d’une minute, marqués par Bryanne Panchuk (Calgary, Alb.) et Brittney Fouracres (Airdrie, Alb.). Bryanne a porté le compte à 3-0 à 16:48 dans la période, ce qui a eu pour effet de semer la panique chez les joueuses et les partisans, tandis que les Albertains faisaient la fête.

Au retour de l’entracte, l’équipe de l’Ontario a semblé s’être ressaisie. Les quadruples médaillées d’or ont entrepris la troisième période en force, déterminées à décrocher un cinquième titre aux Jeux. Cayley Mercer (Exeter, Ont.) a ouvert le pointage pour son équipe à 4:03 et Emily Fulton (Stratford, Ont.) a profité d’une attaque massive pour réduire l’écart à 15 :57 de la période.

Mais malgré les meilleurs efforts de l’Ontario, quatre minutes n’ont tout simplement été suffisantes pour égaler le pointage et forcer la tenue d’une période supplémentaire. Les dernières secondes se sont écoulées, puis les Albertaines se sont précipitées sur la patinoire : c’était le début des célébrations!

Devant leurs familles et leurs partisans satisfaits et fiers d’elles, les jeunes filles de l’Alberta ont pu serrer leurs médailles et s’étreindre à qui mieux mieux après une victoire bien méritée aux Jeux d’hiver du Canada de 2011.

Le Nouveau-Brunswick et le Yukon montrent le vrai sens de l’esprit sportif au dernier jour des Jeux

Yukon 0 – Nouveau-Brunswick 10

Dartmouth (N.-É.) – Si le Nouveau-Brunswick a remporté son dernier match aux Jeux d’hiver du Canada par une bonne marge, soit un jeu blanc de 10-0 sur le Yukon en relégation, ce n’est pas tant le pointage au tableau qui compte, comme les attitudes positives déployées par les joueurs des deux équipes, samedi, au Sportsplex.

Les équipes se sont livré une bonne bataille sur la glace, ce qui ne les a pas empêchées de s’amuser. Les joueuses du Nouveau-Brunswick encourageaient celles, moins expérimentées, du Yukon. À la fin du match, elles ont toutes levé leurs bâtons en guise de respect et d’admiration pour ce petit groupe courageux descendu du nord.  Les équipes ont aussi eu droit à une séance de photos et ont fraternisé à qui mieux mieux, dans une véritable démonstration d’esprit sportif qu’on n’oubliera pas de sitôt.

Sam Bujold (Rothesay, N.-B.), Anissa Gamble (Fredericton, N.-B.) et Connor Garagan (Fredericton, N.-B.) ont enfilé deux buts chacune, tandis que Heather Braun (Plaster Rock, N.-B.), Schyler Campbell (Rexton, N.-B.), Leanne Gallant (Newbridge, N.-B.) et Josée Léger (Cap Pelé, N.-B.) en ont ajouté un chacune pour le Nouveau-Brunswick.

Shirley Fu remporte la médaille d’or en simple féminin au tennis de table

Le match final pour la médaille d’or en simple féminin mettait aux prises la favorite de la Colombie-Britannique, Shirley Fu, et la surprenante Annie Coulombe, du Québec, qui avait battu les 2e et 3e favorites en quart de finale et en demi-finale, respectivement, pour se retrouver en finale.

Shirley s’est imposée dès la première partie en prenant rapidement l’avance 5-1 et l’emporter 11-4. À la deuxième partie, c’est Annie qui a pris les devants 5-1 mais, contrairement à Shirley, elle n’a pu conserver son avance et s’est inclinée 11-7. Annie démontra son caractère de battante dans la troisième partie, allant chercher les balles loin de la table et n’accordant à Shirley aucun point facile. Annie menait 10-6, mais Shirley sauva 3 balles de partie pour porter la marque à 10-9. Annie a réussi à gagner le point suivant et à pousser le match à une 4e partie en l’emportant 11-9 dans la troisième. Grâce à son expérience, Shirley est venue à bout d’Annie pour gagner la 4e partie et enlever la médaille d’or pour la Colombie-Britannique. 

Shirley s’est dite « excitée et joueuse accomplie », lorsqu’on lui a demandé de commenter sur sa performance aux Jeux du Canada de Halifax de 2011. Sa récolte? Trois médailles, dont deux d’or.

Annie, la représentante de 14 ans du Québec et la 11e favorite au début du tournoi, n’a rien à se reprocher, car elle s’est bien battue, a démontré du potentiel et revendique deux des plus grandes victoires surprises du tournoi.

Le match pour la médaille de bronze entre Roxana Pao, de l’Alberta, et Jiawei Liu, de l’Ontario, a été fort emballant. Roxana est revenue de l’arrière (1-2) pour remporter les 2 parties suivantes par des scores de 11-4 et 11-8 pour une victoire de 3-2 et la médaille de bronze pour l’Alberta.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.